Trouver des aides pour sa reconversion

Au cœur de la reconversion professionnelle se situe toujours la question du financement. Bien heureusement, il existe un certain nombre d’aides qui permettent de financer une reconversion professionnelle, en partie ou en totalité. Gros plan sur l’ensemble de ces aides qui faciliteront le top départ de votre nouveau projet professionnel.

Les aides financières pour se reconvertir lorsque l’on est salarié

C’est bien connu, les demandeurs d’emploi et les salariés ne bénéficient pas des mêmes dispositifs ni des mêmes aides pour se lancer dans une reconversion professionnelle. Concernant le salarié, il existe un bon nombre d’alternatives pour changer de voie.

Le CIF

Le Congé Individuel de Formation (CIF) vous permet de bloquer votre contrat de travail en cours pour suivre une formation. Le salarié peut s’absenter de son poste tout en continuant à être rémunéré. La durée du Congé Individuel de Formation peut varier entre 30 heures minimum et un an maximum pour une formation à temps plein !

Pour enclencher le CIF, renseignez-vous auprès du service des Ressources Humaines de votre entreprise, de l’OPCA (Organisme Paritaire Collecteur Agrée) dont dépend votre employeur ou directement dans un organisme de formation.

Le CPF

Le Compte Personnel de Formation existe depuis le 1er janvier 2015. Activé en ligne par les particuliers sur le site officiel dédié au CPF, il est par la suite automatiquement alimenté par les heures de formation collectées par années d’activité. Le calcul est simple : 24 heures par année de travail à temps complet, jusqu’à 120 heures de crédit, puis à raison de 12 heures par année de travail à temps complet dans la limite de 150 heures.

La VAE

La VAE c’est la Validation des Acquis de l’Expérience. Ce dispositif permet à tout salarié, quel que soit son âge ou son niveau d’étude, de certifier son expérience professionnelle par un diplôme. La demande peut être réalisée à la demande du salarié comme de l’employeur.

La période de professionnalisation

La période de professionnalisation vous permet de vous former tout en continuant à travailler. Ce temps vous permettra d’acquérir une qualification qui correspondra aux besoins de l’économie prévisibles à court ou moyen terme. Elle servira notamment à mettre vos compétences à jour pour être utile à votre entreprise. La durée d’une période de professionnalisation est fixée à 35 heures sur 12 mois pour les entreprises d’au moins 50 salariés et à 70 heures pour les entreprises d’au moins 250 salariés. C’est l’Organisme Paritaire Collecteur Agrée (OPCA) qui finance la formation.

Le Compte Epargne Temps

Le CET (Compte Epargne Temps) permet au salarié de cumuler des droits à congé rémunéré ou de bénéficier d’une rémunération, quelle soit immédiate ou différée, en compensation des périodes de repos non prises.

Le contrat de sécurisation professionnelle

Le contrat de sécurisation professionnelle (CSP) s’adresse uniquement aux salariés licenciés économique dans les entreprises de moins de 1000 salariés qui ne sont pas soumises à l’obligation de proposer un congé de reclassement et aux salariés des entreprises en redressement ou en liquidation judiciaire. Depuis le 1er février 2015, le Contrat de Sécurisation Professionnelle comprend plusieurs nouvelles mesures pour accélérer le retour à l’emploi. Il dispose dorénavant d’un accompagnement personnalisé, d’un droit d’accès à la formation, d’une indemnisation et des mesures d’incitation à la reprise d’emploi. Le CSP donne accès aux formations éligibles au CPF (Compte Personnel de Formation)

Les aides financières pour se reconvertir lorsque l’on est démissionnaire

Depuis le début de l’année 2019, un salarié ayant travaillé et cotisé pendant au moins cinq ans, pourra démissionner tout en bénéficiant de l’assurance chômage à condition que le projet de reconversion professionnelle du démissionnaire soit jugé réel et sérieux par la Commission Paritaire Interprofessionnelle Régional (CPIR) et le Fongecif.

Pour cela, l’employé en voie de démission, devra préalablement solliciter un accompagnement au titre du Conseil en Evolution Professionnelle (CEP) pour la mise en place du projet et construire un véritable plan d’action.

Le Fongécif, qui doit valider le caractère du projet, gèrera le CPF (Compte Personnel de Formation). L’allocation sera versée au bénéficiaire par Pôle Emploi qui contrôlera la réalité des démarches accomplies par le démissionnaire dans les 6 mois suivant l’ouverture du droit. Si à ce moment-là, la personne est dans l’incapacité de justifier la réalité de ses démarches, elle sera radiée de la liste des demandeurs d’emploi et l’allocation chômage cessera de lui être versée. La reprise du reliquat de droits n’interviendra qu’au moment de la décision de la convention relative à l’assurance chômage.

Les aides financières pour se reconvertir lorsque l’on est au chômage

Pour retrouver le chemin de l’emploi, l’option de la reconversion professionnelle est parfois une bonne solution pour les demandeurs d’emploi. Selon une étude de Pôle Emploi, plus d’un tiers des personnes passées par une période d’inactivité en sortent en changeant de voie professionnelle. Pour cela, les chômeurs disposent d’un financement de leur formation auprès de Pôle Emploi ou de la région.

A ce jour, on recense deux dispositifs pouvant aider les personnes en recherches d’emploi. La formation via un contrat de travail en alternance, tout d’abord, permet de se former à un métier grâce à un contrat d’apprentissage (rémunération entre 53% et 78% du SMIC – selon l’âge et l’année d’étude) ou avec un contrat de professionnalisation (rémunération à 100% du Salaire Minimum de Croissance pour les plus de 26 ans).

La formation qualifiante, ensuite, en organisme de formation où les formations sont dispensées par des organismes de formation publics ou privés qui comprennent une période de stage pratique en entreprise. Une méthode parfaite pour vous préparer aux certifications relevant de différents ministères et inscrites au Répertoire National des Certifications Professionnelles (Titre pro, certificat de qualification professionnelle). Chaque année, les conseils régionaux, l’Etat et les partenaires sociaux décident des formations qui seront financées. La prise en charge du financement inclus le maintien de l’indemnité chômage du demandeur d’emploi ainsi que la prise en charge totale ou partielle des frais pédagogiques.

Les aides financières pour se reconvertir lorsque l’on est auto entrepreneur

La reconversion quand on est à son compte, parait difficile. Une question assez rare mais qui mérite qu’on s’y attarde. Même les auto entrepreneurs peuvent rêver de changement professionnel. Comme tout le monde, l’indépendant a la possibilité de suivre un bilan de compétences et de définir un nouveau projet. Pour cela, il suffit de s’adresser au Fongecif afin d’obtenir la liste des organismes habilités et reconnus. Par contre, à la différence d’un salarié, ce bilan sera facturé à hauteur de 2000 euros. Une dépense que vous pourrez considérer comme une prestation et une dépense inscrite dans votre bilan comptable. En étant imposée sur le bénéfice, vous paierez moins d’impôts. Pour suivre une formation, procédez de la même manière, tout en continuant à établir le lien entre l’objet de la formation et votre activité.

Les associations d’aide à la reconversion professionnelle

En France, plusieurs organismes sont à votre disposition pour vous accompagner si vous souhaitez changer de voie professionnelle.

Pôle Emploi

Pour engager une reconversion, contactez le Pôle Emploi le plus proche de chez vous. Des formations vous serons proposées pour vous préparer à changer de métier.

L’APEC

Pour les cadres en recherche d’un accompagnement, l’APEC (Association pour l’Emploi des Cadres) conseille les professionnels tout au long de leur carrière, notamment pour des questions de reconversion professionnelle.

GRETA

Avec GRETA, le ministère de l’Education Nationale propose un réseau public de formation continue. Des formations diplômante, qualifiantes ou en alternance que vous pouvez suivre au sein d’un établissement dédié, dans votre entreprise ou sur internet.

L’Agefiph

Organisme collecteur qui définit les orientations sur la politique de l’emploi des personnes handicapées, l’Agefiph, accompagné par les réseaux SAMETH (salariés) et Cap Emploi (demandeur d’emploi), a pour objectif de suivre les personnes handicapées dans leur quête d’emploi et de construire leur projet professionnel.

Chambre des métiers et de l’artisanat

Qu’importe le corps de métier visé, si vous avez le souhait de vous réorienter vers les métiers de l’artisanat, contactez la Chambre des métiers et de l’artisanat pour accéder à des formations techniques et générales, ainsi que des stages pratiques en entreprise pour appréhender efficacement les métiers de l’artisanat.

Le CNAM

Dans l’optique de vous perfectionner ou de vous réorienter, vous avez aussi le choix de vous tourner vers le CNAM (Conservatoire National des Arts et Métiers). Electronique, transport, comptabilité, énergie, communication… De très nombreux métiers peuvent y être enseigné.

Les solutions de financement pour sa formation de reconversion

Abandonner son emploi et s’engager dans une nouvelle voie implique parfois tout un aspect financier à gérer. Si cela peut vous retenir d’agir, il existe des solutions pour financer sa formation et pouvoir enfin enclencher un nouveau chapitre de votre vie professionnelle. Vous pouvez par exemple suivre une formation en horaire décalé pour pouvoir continuer à travailler tout en vous formant à un nouveau métier. Mieux, des formations à distance peuvent largement vous aider à réaliser votre nouveau projet professionnel.

Autre option : si vous êtes salarié, vous pouvez enclencher une formation dans le cadre de votre travail. Pour cela, il existe deux modalités :

Le droit individuel à la formation

Si la reconversion n’implique pas une longue formation, vous pouvez saisir le droit individuel à la formation comme solution. En effet, chaque salarié a droit à un minimum de 20 heures de formation par an. Il est d’ailleurs possible de cumuler ces heures ! Vous pouvez donc en un an rassembler les heures de vos six dernières années et suivre une formation de 120 heures, qui sera largement suffisante pour obtenir le titre nécessaire pour changer de voie.

Le congé individuel de formation

Pour pouvoir suivre une formation longue, vous devez impérativement être salarié depuis au moins 2 ans et présenter votre projet professionnel au FONGECIF. Si tout est en ordre, le congé individuel de formation peut durer jusqu’à un an.

Les formations Pôle Emploi

A la recherche d’un emploi ? Vous pouvez vous rapprocher du Pôle Emploi le plus proche de chez vous et bénéficier de quantité de formations dans tous les secteurs professionnels. Vous aurez accès à ces formations et pourrez en parallèle continuer à bénéficier de vos allocations chômage.

Pour en savoir plus sur les offres de formations dans le cadre d’une reconversion professionnelle, n’hésitez pas à visiter notre page formation reconversion.

Conclusion

Changer de métier et entamer une reconversion professionnelle n’est jamais chose facile, qu’importe l’âge et la situation. Mais cela en vaut souvent la peine. De nombreuses solutions s’offrent à vous pour vous guider dans la métamorphose de votre plan de carrière. En tête, bien évidemment, les formations à distance.

Avec un nombre important d’outils pédagogiques (cours illustrés, suivi personnalisé, Espace Élèves accessible 24h/24, Ateliers pratiques…), l’enseignement en ligne du groupe Skill and You vous permettra, de chez vous, en toute flexibilité, de vous former efficacement à bon nombre de secteur professionnel et d’obtenir votre attestation, votre concours ou votre diplôme en toute sérénité. C’est le maitre mot de notre groupe. Vous faire apprendre, à votre rythme, les bases fondamentales de votre futur métier et suivre votre progression de près grâce à notre équipe de formateurs experts, toujours enclin à vous tendre la main, pour le meilleur et… Le meilleur !

Formez-vous à distance et entamez votre reconversion professionnelle sans aucun stress, tout en continuant à garder votre emploi. Skill and You vous attend ! Faites votre demande de documentation gratuite, un conseiller pédagogique de notre groupe prendra directement contact avec vous pour vous guider au mieux dans votre nouveau projet professionnel et régler ensemble les questions du financement.

D’AUTRES ARTICLES
INTÉRESSANTS

Reconversion professionnelle à 40 ans

Reconversion professionnelle à 40 ans

Se reconvertir, c’est possible à tous les âges ! Vous avez 40 ans et souhaitez changer de carrière ? Skill and You vous conseille et vous accompagne dans votre démarche.

Comment changer de métier ?

Comment changer de métier ?

Vous désirez changer de métier, mais ne savez pas par où commencer? Retrouvez dans cet article les précieux conseils de Skill and You concernant la reconversion !

Reprendre ses études en travaillant

Reprendre ses études en travaillant

Vous êtes salarié et vous voulez perfectionner vos compétences ou changer de métier ? Vous devez savoir qu’il existe des solutions appropriées à vos attentes, notamment la formation professionnelle.

NOS TOP
FORMATIONS

SUIVEZ NOTRE
ACTUALITÉ

Documentation gratuite !

Contactez-nous par téléphone :

01 46 00 68 80

Lundi au vendredi, 9:00-18:30
RAPPEL GRATUIT